• Inclusion sociale : créer des espaces et des activités propices à la rencontre entre les résidents des centres d’hébergement, les structures occupantes et les riverains ; inviter à la découverte des cultures de chacun et favoriser la compréhension mutuelle ;
  • Insertion professionnelle : favoriser l’accès à la formation professionnelle et à l’emploi des personnes réfugiées hébergées ;
  • Information : sensibiliser les visiteurs à la problématique migratoire (parcours d’exil, demande d’asile, statut de réfugié) mais aussi aux enjeux de l’écologie et du développement durable ;
  • Ouverture sur la ville : participer à la construction de la ville de demain en créant des espaces de mixité et favoriser l’émergence de projets d’urbanisme transitoire.